Chlorure de cesium

Risques associés à l’utilisation de chlorure de césium en médecine alternative anticancéreuse

Le centre antipoison et de toxicovigilance (CAPTV) de Paris a été confronté à un cas d’intoxication par le césium : la patiente intoxiquée prenait au long cours cet élément contenu dans une préparation magistrale à visée thérapeutique anticancéreuse. Dans le même temps l’agence nationale de sécurité des médicaments (Ansm, ex. Afssaps) recevait une demande d’autorisation temporaire d’utilisation de bleu de prusse. Dans ce contexte, l’Ansm a saisi le Comité de coordination de toxicovigilance (CCTV) afin de recenser d’autres cas éventuellement présents dans la base des CAPTV.